Rétrospective 1er semestre 2017 : une première moitié d’année fracassante

icon_pdf    Lire l’étude
Les marchés auront rarement été aussi dynamiques pour une première moitié d’exercice. Avec une progression de plus de 16%, le CAC Mid&Small enregistre sa plus forte hausse sur un premier semestre depuis 2005. L’indice qui avait dépassé son plus haut niveau historique (11.493 points) en décembre dernier, a même atteint la barre des 14.000 points en juin. Une fois de plus, les petites et moyennes capitalisations ont fait mieux que les grandes valeurs et les performances des indices ont même été inversement proportionnelles à la taille des sociétés. Le CAC 40 a enregistré la plus faible progression affichant malgré tout une hausse de +5,3%. Une telle performance des small et midcaps se justifie-t-elle ? Les échéances anxiogènes sont passées, notamment l’élection présidentielle française qui était susceptible de remettre en cause le devenir de l’euro et de l’Union Européenne en cas de prise de pouvoir des mouvements populistes. La victoire d’Emmanuel Macron, dont le programme prévoyait notamment des baisses de charges et de l’impôt sur les sociétés, une réforme du travail et un encouragement à l’investissement en valeurs mobilières, a même apporté un regain d’optimisme. D’un point de vue plus concret, le newsflow est clairement favorable pour les PME-ETI. Le passé nous a toutefois appris à relativiser l’optimisme des dirigeants d’entreprises qui sont rarement les mieux placés pour anticiper des ralentissements économiques. Et la situation actuelle nous rappelle à bien des égards l’année 2007 tant en termes de valorisation que de volatilité ou d’opérations financières.
 
Télécharger le document
 
© Copyright 2000-2017 IDMidCaps. Tous droits réservés.